Pictor, collection de l’AFPMA

pictor 3

Peintures et stucs d’époque romaine. Révéler l’architecture par l’étude du décor.

BoislèveJulienDardenayAlexandraMonierFlorence (éd.)
Collection Pictor (3)
Bordeaux, 2014 – 350 p.   45 €

Ce troisième volume de la collection Pictor publie les Actes du 26e colloque de l’AFPMA (Association Française pour la Peinture Murale Antique) tenu à Strasbourg en 2012. Il nous emmène à travers les siècles, de la Tène ancienne jusqu’au iiie siècle p.C., dans des bâtiments aussi variés que les sanctuaires de Mandeure ou de Clermont-Ferrand, la nécropole de Cumes, la caserne de la légion en poste à Strasbourg, et, plus habituels, les habitats avec les villae de Selongey, de Verneuil-en-Halatte ou de Sauchy-Lestrées et une multitude de domus à Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Narbonne, Reims et Soissons. Plusieurs études sur des enduits pré-romains montrent l’attention particulière portée désormais à des vestiges souvent ténus, premiers témoins de décors fort mal connus en Gaule, posant ainsi les bases d’une vaste recherche qui reste à mener.

Au-delà des analyses de site, la réflexion porte sur les pratiques de la toichographologie, aussi bien en matière de fouille, d’étude ou de restauration. Lors de ce colloque trois axes ont retenu l’attention. Le premier pose le problème de la révision de la terminologie descriptive. Le vocabulaire s’est frotté à l’usage et au temps, mettant en lumière aussi bien des réussites que des évolutions ou, à l’inverse, certains termes inadaptés que la pratique a d’elle-même abandonnés. En parallèle, une réflexion est également menée sur la question des “restitutions”, “reconstitution” et “évocation”. Enfin, bien que tournées principalement vers les recherches sur le territoire national, les rencontres de l’AFPMA sont toujours ouvertes à quelques horizons plus lointains. Ce 26e colloque a donc tout naturellement tourné le regard au-delà des frontières, vers le Luxembourg, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie.

 

 

L’héritage germanique dans l’approche du décor antique. Actes de la table ronde organisée à l’Ecole normale supérieure le 23 nov. 2012.

Eristov HélèneMonier Florence (éd.)
Collection Pictor (2)
Bordeaux, 2014 – 160 p.   30 €

L’Antiquité est vue avec un présupposé : la prééminence de l’art grec.
Avec la fondation à Rome, en 1829, de l’Institut de Correspondance
archéologique, ancêtre du DAI (Deutsches archäologisches Institut),
un outil de communication scientifique européen diffuse non
seulement les nouvelles découvertes, mais aussi la rigueur d’une
méthode historique et philologique. Cette méthode s’inscrit dans un
courant de pensée qui institue l’histoire de l’art comme discipline et
tend à définir le concept de style qui aura une large fortune dans
l’approche de la peinture pompéienne.
La rencontre à l’ENS en 2012 d’archéologues, de germanistes et de
spécialistes de l’histoire des idées a permis de retracer le parcours
européen de certaines figures marquantes, de mettre en évidence le
rôle des encyclopédies, de revenir sur les présupposés et les outils
sur lesquels reposent nos disciplines et qui ont connu une plus large
diffusion sous la forme d’encyclopédies.
La publication de cette table ronde rassemble une douzaine de
contributions internationales. Les interventions filmées sont en ligne
sur le site Savoirs ENS de l’École normale supérieure http://savoirs.
ens.fr/

Peintures murales et stucs d’époque romaine. De la fouille au musée. Actes du colloque de Narbonne, octobre 2010 et du colloque de Paris, novembre 2011

Boislève JulienDardenay AlexandraMonier Florence (éd.)
Collection Pictor (1)
Bordeaux, 2013 – 493 p.   45 €

Les 24e et 25e colloques de l’AFPMA, à Narbonne en 2010 et Paris en 2011, ont rassemblé de nombreux archéologues, restaurateurs, chercheurs, spécialistes et amateurs, et démontré encore une fois le rôle majeur de l’Association française pour la peinture murale antique dans le développement de cette discipline et plus largement dans la recherche sur le décor dans son contexte architectural.
Regroupés sous le titre Peintures murales et stucs d’époque romaine. De la fouille au musée, les trente-six articles de ces actes illustrent parfaitement la diversité des thématiques : actualité de la recherche, méthodologie, conservation- restauration ou analyses des matériaux.

Cette interdisciplinarité est le fil rouge de tous les travaux menés sur les sites à travers la France : Narbonne, Aix-Provence, Berre-l’Étang, Saint-Viven, Jonzac et Poitiers, Bordeaux, Brumath, Dolving, Metz, Juvigny et Andilly-en-Bassigny, Mané-Véchen, Chartres, Le Puy-en-Velay et Clermont-Ferrand, Saint- Romain-en-Gal et Vienne… Les recherches à l’étranger sont aussi présentes : la Suisse, avec Augst et Avenches, mais aussi – et au-delà de l’époque romaine – Stara Zagora en Bulgarie et Samarcande en Ouzbékistan.

Les actes font également écho aux réflexions menées à l’échelle du Ministère de la culture et de la communication relayées lors de la table-ronde de Paris en 2011.

Ce volume est le premier de Pictor. Collection de l’AFPMA, consacrée à tous les aspects du décor pictural antique. Elle est dirigée par l’Association française pour la peinture murale antique qui coordonne, depuis 1979, les études sur les revêtements architecturaux peints durant l’Antiquité. L’AFPMA organise chaque année, dans une ville différente, un colloque où archéologues, spécialistes, chercheurs et restaurateurs, confrontent leurs expériences et communiquent sur l’avancement de leurs travaux.

Cette collection Pictor aux éditions Ausonius publie les actes des colloques et des études monographiques consacrées à la peinture murale antique.