30e colloque de l’AFPMA – 24 et 25 novembre 2017 à Arles. Inscription et programme

bandeau AFPMA 2017[587]

 

Pour son 30e colloque, l’Association française pour la peinture murale antique aura le plaisir de se déplacer à Arles (Bouches-du-Rhône), les vendredi 24 et samedi 25 novembre 2017, à l’invitation du musée départemental Arles antique.

formulaire d’inscription auditeur AFPMA 2017

programme colloque AFPMA 2017

 

 

Au coeur d’Arelate, cette florissante cité de l’antique Narbonnaise, dont la ville actuelle a conservé de nombreux monuments et un important patrimoine archéologique, nos rencontres feront écho aux récentes découvertes des riches peintures du site de la Verrerie qui contribuent à mettre en lumière notre discipline, la toichographologie. À cette occasion d’ailleurs, quelques éléments de ces décors arlésiens seront présentés.

Notre rencontre coïncidera également avec l’exposition temporaire Le luxe dans l’Antiquité, dont le musée départemental Arles antique constituera la seule étape européenne (exposition conçue par la Bibliothèque nationale de France et le Getty Museum de Los Angeles).

Ce colloque sera une nouvelle fois l’occasion de nous interroger sur la place du décor peint et stuqué dans l’architecture antique et sur la manière d’en aborder les vestiges. Voici les divers axes qui structureront nos débats :

- l’actualité de la recherche en France, mais aussi dans les provinces occidentales de l’Empire, Suisse, Allemagne, Espagne, Italie…, et même au-delà, actualité qui donne à voir un corpus sans cesse élargi de décors et de sites grâce aux interventions d’archéologie préventive ou programmée ;

- des synthèses régionales ou thématiques ;

- les avancées méthodologiques dans tous les domaines : fouille et prélèvement, conservation-restauration, analyse des matériaux, acquisition et traitement de la documentation (bases de données, restitutions en 3D…) ;

- la reprise de dossiers anciens, les archives, l’historiographie de la peinture murale et plus largement du décor en contexte architectural ;

- et, enfin, l’iconographie.

——————–

Programme

Vendredi 24 novembre

 

8h30 – 9h00 Accueil des participants et inscriptions

 

9h00 Ouverture du colloque, discours d’accueil

 

9h20 – 9h40

Julien Boislève, Marie-Pierre Rothé et Sébastien Barberan : La maison de la Harpiste et ses décors de deuxième style pompéien, bilan de quatre années de fouilles sur le site de la Verrerie à Arles

 

9h45 – 10h05

Julien Boislève et Marie-Pierre Rothé : Les peintures murales de la pièce XXVIII de la maison de l’Aiôn à Arles : le poète et les muses ?

 

10h10 – 10h30

Mathilde Carrive et David Djaoui : Enduits peints en contexte de décharge fluviale : le cas d’Arles

 

10h35 Pause

 

10h55 – 11h15

Jean Chausserie-Laprée, Michel Rétif et Jean-Claude Bardzakian : Entre tradition protohistorique et innovation gallo-romaine, données nouvelles sur l’habillage et le décor des maisons de Maritima Avaticorum

 

11h20 – 11h40

Ophélie Vauxion, Grégory Vacassy et Ghislain Vincent : Le décor peint d’une habitation de la ville basse sur le site du Castellas à Murviel-lès-Montpellier

 

11h45 – 12h05

Barbara Bianchi : La pittura d’epoca romana nelle ville gardesane: casi esemplari per un excursus cronologico

 

12h10 – 14h00 Pause déjeuner

 

14h00 – 14h20

 

Monica Salvadori et Clelia Sbrolli : Le Terme del Sarno a Pompei (VIII, 2, 17-23). Analisi degli apparati pittorici attraverso vecchi dati e nuove acquisizioni

 

14h25 – 14h35 Diego Carbone : Peinture murale a Nora (Sardaigne) entre IIe et IIIe s. p.C. : apparition et fortune de l’atelier « des systèmes à panneaux en bichromie blanc/rouge » ?

 

14h40-15h00

Carmen Guiral-Pelegrin et Lara Iniguez-Berrozpe : Un taller tardorrepublicano en Bilbilis (Zaragoza, España)

 

15h05 – 15h25

Mathieu Poux et Aldo Borlenghi : La collection d’enduits peints fragmentaires du site des « Buissières » à Panossas (Isère) : un exemple de diffusion du deuxième style pompéien en milieu rural ?

 

15h30 Pause

 

15h50 – 16h00

Marjorie Leperlier : Trois exemples de peintures murales « à candélabres » découvertes à Lyon

 

16h05 – 16h15

Lucie Lemoigne et Joël Serralongue : Réseaux, imitations d’ opus sectile et guirlandes : les décors de deux pièces d’un habitat gallo-romain à Annecy-Le-Vieux

 

16h20 – 16h40

Myriam Tessariol et Cécile Doulan : Décor monochrome de la place Gambetta à Bordeaux

 

16h45 – 17h00

Présentation introductive à l’exposition Le luxe dans l’Antiquité , par Nicolas De Larquier

 

17h00 – 17h10 Pause

 

17h10 – 18h30

Assemblée générale de l’AFPMA et élection du conseil d’administration

 

18h30 Visite de l’exposition Le luxe dans l’Antiquité

 

Samedi 25 novembre

 

8h30 Accueil des participants

 

9h00-9h10

Aude Raspail : Pour une nouvelle étude des enduits peints de Villards-d’Héria (Jura)

 

9h15-9h25

Sabine Groetembril et Mélanie Fondrillon : Une cave romaine à Bourges. Un Faune dans la niche

 

9h30-9h50

Sabine Groetembril et Véronique Biver : La villa de Schieren (Grand-Duché du Luxembourg). Hercule, Amours et compagnie

 

9h55-10h05

Jérôme André, Aline Ferrari et Alexandra Spuhler : Deux décors avenchois pour s’initier à l’étude de la peinture murale romaine

 

10h10-10h20

Yves Dubois : Nugae helveticae : le pinax de Kallnach et l’hapax de Boscéaz

 

10h25-10h55 Session Poster

 

Hélène Anton : Les peintures antiques de la collection Campana : une série de faux au musée du Louvre

 

Paolo Barresi, Maria Lucia Guarneri et Raffaella Federico : Ornati decorativi della domus della Gazzella: ipotesi ricostruttive e possibili comparazioni

 

Laura Bontemps : Étude et conservation-restauration d’une niche peinte du sacellum du Grand Théâtre de Vendeuil Caply : l’usage de la photogrammétrie pour la restauration du patrimoine

 

Veronica Chiavelli, Silvia Diani, Stella Falzone, Aglaia Piergentili Margani, Federica Pollari et Roberta Stortoni : Tra stucco e pittura: elaborazione del repertorio ornamentale nei frammenti da Villa Medici

 

Francesca Fagioli : La «riscoperta» degli intonaci dipinti della domus di Via Sigismondo a Rimini: nuovi dati dai depositi

 

Silvia Fortunati : Nuove acquisizioni sulla decorazione pittorica della villa di Domiziano a Sabaudia (LT)

 

Anne-Marie Guimier-Sorbets et Alain Guimier : L’emploi du bleu égyptien sur les peintures du site de la Verrerie à Arles

 

Tomas Garcia Jorge : Geometric and architectural motives in the Roman visual culture in the Conventus Bracaraugustanus

 

Jean-Pascal Jospin et Camille Richard : Les peintures murales romaines de Voiron-Sermorens

 

Giulia Elena Lugli et Giulia Tirelli : Picta fragmenta. La domus di Via Farini a Mutina (Italie)

 

Giuseppe Monte : Hellenistic and roman wall painting in central-western Sicily

 

Léa Narès : Le parc archéologique de Baïes : projet d’étude des peintures in situ

 

Leonardo Sebastiani : Peinture murale fragmentaire pompéienne : contextualisation et restitution

 

Camilla Simonini : Picta fragmenta . Affreschi e stucchi romani da Fossalta (Modena)

 

10h55-11h05

Michel Fuchs : Un bras soulève un plat sur fond bleu à Metz : geste divin, rituel ou festif ?

 

11h10-11h20

Claire Serano : Aperçu sur les décors à colonnes fictives 11h25-11h45 Éric Morvillez : Retrouver les peintures de jardin disparues de la maison de Salluste et du Poète tragique à Pompéi

 

11h50-12h00

Clémence Arnault : La répétition des thèmes mythologiques dans les domus pompéiennes

 

12h05 Pause déjeuner

 

14h00-14h20

Radu Ciobanu : Le peintre romain au travail : l’iconographie du métier

 

14h25-14h35

Hélène Labit : Venatio et décors peints en Afrique romaine

 

14h40-15h00

Cyril Dumas : L’art prophylactique

 

15h05-15h25 Baptiste Augris : L’Empire de Vénus, les traits d’Éros : images de la rencontre amoureuse dans la peinture pompéienne

 

Pause

 

15h50-16h10

Antonnella Coralini, Silvia Di Cristina et Irene Loschi : Restaurer la mémoire : le programme Vesuviana de Pompei à Herculanum via Naples

 

16h15-16h25

Joëlle Carayon-Veissière et Alix Barbet : Méthodologie de recherches croisées sur trois bases de données : le bleu dans les peintures murales, les textiles et les cartonnages-momie, IIe s. a.C./IIe s. p.C.

 

16h30-16h40

Nicole Blanc, Hélène Eristov et Henri Leredde : À vous de jouer : enregistrer et gérer ses décors muraux avec Fabvlvs

 

16h45-16h55

Claudine Allag : L’évocation des peintures romaines dans la littérature romanesque (XIXe-XXe s.)

 

17h00 Conclusion et clôture du colloque

 

 

programme colloque AFPMA 2017

formulaire d’inscription auditeur AFPMA 2017

Pictor 5 : Peintures murales et stucs d’époque romaine. Une archéologie du décor.

9782356131713

Ce volume constitue les actes du 27e colloque de l’AFPMA qui s’est tenu à Toulouse en novembre 2014, en lien avec l’exposition de peintures murales antiques L’Empire de la couleur, de Pompéi au Sud des Gaules, au Musée Saint-Raymond.
Comme tous les ans, cette rencontre , moment attendu et privilégié d’échanges entre étudiants, amateurs et professionnels de la toichographologie, de l’archéologie, accordait une large place à l’actualité de la recherche.
La première partie rassemble de nouvelles découvertes mais également plusieurs synthèses sur les décors de Narbonnaise et Aquitaine.
L’occasion était aussi offerte de confronter spécifiquement les dé
cors provinciaux provenant de divers horizons (Germanie, Hispanie, Gaule Belgique, Lyonnaise) à ceux du Sud des Gaules, et même aux ensembles italiens puisque quelques articles mettent en valeur des sites d’Italie septentrionale et centrale.
Une partie “iconographie, reprises d’archives et découvertes anciennes” fait écho aux dernières synthèses réalisées sur des thèmes aussi riches et variés que les décors de jardin, les imitations de marbre ou les images épiques dans la peinture antique.
Outre les problématiques stylistiques et iconographiques, sont enfin discutées les questions de méthodologie, d’expérimentation et d’analyses, de conservation et de restauration, de mise en valeur de ce riche patrimoine.

Commande auprès d’Ausonius Editions : Bon de commande Pictor5

————–

SOMMAIRE

Préface, par Pascal Capus

Avant-propos, par Alexandra Dardenay, Julien Boislève et Florence Monier

 

Alexandra Dardenay, Carole Acquaviva et Philippe Gardes, Les peintures murales de 

Roquelaure. Reprises des fouilles, nouvelles découvertes et perspectives futures.

Myriam Tessariol, Décors de Bordeaux, un premier bilan des recherches.

Julien Boislève et Christine Ronco, Pan, Bacchus et le sphinx. Une peinture murale d’époque 

romaine découverte à Die (Drôme).

Pierre Excoffon et Ophélie Vauxion, Les enduits peints de l’îlot Camelin à Fréjus.

Julien Boislève, Marie-Pierre Rothé et Alain Genot, Le site de la Verrerie à Arles et ses exceptionnels décors de IIe style 

pompéien. Première campagne de fouilles et premiers résultats.

Raymond Sabrié avec la collaboration d’Anne-Marie D’Ovidio, Les peintures de la rue Leca à Marseille.

Mathilde Carrive, Peinture murale et architecture domestique en Italie centrale et septentrionale de 

la fin du Ier à la fin du IIIe s. p.C.

Marjorie Leperlier et Éric Bertrand, Les enduits peints de l’Hôtel-Dieu à Lyon : 

un décor remarquable du Ier s. p.C.

Richard Sylvestre et Sébastien Freudiger, Les graffiti sur peinture murale du site de “Feurs-Rue de 

la Varenne VRD”.

Michèle Monin et Marjorie Leperlier, Peintures romaines in situ place Abbé-Larue à Lyon (Rhône).

Magali Mondy et Nathalie Froeliger, Mey, 6 rue des Jardins (Moselle) : une libre interprétation de 

modèles courants.

Nathalie Froeliger, Magali Mondy et Morgane Thorel, Les décors peints et stuqués des salles de 

réception 1 et 8-9 de la domus de La Fontainotte à Grand (Vosges).

Dominique Heckenbenner, Les peintures du vestiaire des thermes de la villa de Saint-Ulrich, 

retour sur images.

Clotilde Allonsius avec la collaboration de Claudine Allag, Les peintures du 30-32 boulevard de la Paix 

à Reims (Marne).

Sabine Groetembril, Tongres (Belgique), la domus sous le musée gallo-romain. 

Évolution des décors de la cour.

Marjolaine De Muylder, Sabine Groetembril, Lucie Lemoigne et Jana Sanyova, Le décor de la 

villa de la “Mare aux Canards” à Noyon et la question des décors monochromes verts en Gaule.

Monica Salvadori, Nicoletta De Nicolo, Alessandra Didonè, Giulia Salvo, Aquileia, frammenti di 

affresco dagli scavi della Casa delle Bestie ferite e della Casa di Tito Macro.

Dorothée Neyme, Peintures murales de la nécropole romaine de Cumes (Italie du Sud) à l’époque 

impériale : l’enclos funéraire A 42.

Myriam Tessariol, Le mythe d’Héro et Léandre. Un unicum en Gaule.

Baptiste Augris, Troie à Pompéi. Retour sur la frise iliaque de la maison du Cryptoportique.

Éric Morvillez, Sur les peintures à thème de jardins des catacombes romaines.

Claude Vibert-Guigue, Quand les peintures murales poussaient sur les murs antiques au XIXe siècle.

Delphine Burlot, Le rouge pompéien comme leurre : étude du faussaire aux Bacchanales.

Emanuela Murgia, L’imitation des marbres en mosaïque et en peinture : un répertoire commun ?

Yves Dubois, Jeux d’arène à Augusta Raurica.

Maud Mulliez et Aude Aussilloux-Correa, La fresque antique : retrouver les gestes et les couleurs. Un exemple d’archéologie expérimentale.

Corinne Tual, La peinture à fresque romaine. Pratique, expérimentation et savoir-faire.

Anne-Claire Hauduroy-Lefebvre, Étude technologique et analyses de fragments

 de peintures murales sur enduits de terre crue, Ier- IIIe siècles p.C. Site archéologique du

“Cinéma”, Chartres (Eure-et-Loir).

Monica Salvadori, Alessandra Didonè, Riccardo Helg, Angelalea Malgieri et Giulia Salvo, TECT. 

Un projet pour la connaissance de la peinture murale romaine en Italie septentrionale.

Rosa Firetto, Pour une description commune de la peinture murale antique. Un glossaire italien/français.

Alain Wagner et Sophie Bujard, Découverte à Lussery-Villars (Suisse) de peintures effondrées en multicouches, prélèvement, consolidation et premiers résultats… 

ou comment apprivoiser la découverte progressive.

Conclusion, par Yves Dubois.

29e Colloque – 18 et 19 novembre 2016 – Programme et inscription

visuel colloque AFPMA 2016

Le 29e colloque de l’AFPMA se tiendra les vendredi 18 et samedi 19 novembre 2016 à Louvres (Val d’Oise), à l’invitation d’Archéa, musée archéologique de la communauté d’agglomération de Roissy-Pays de France. Les séances se dérouleront dans l’Espace Bernard Dague, espace culturel municipal voisin.

Cette rencontre, la première de l’AFPMA en Ile-de-France, sera l’occasion de mettre en avant les découvertes de décors peints et stuqués d’époque romaine faites dans cette région.

Ce colloque coïncidera avec la nouvelle exposition temporaire d’Archéa, Architecture, décor et confort dans les villas gallo-romaines en Ile-de-France et au nord de la Gaule (titre provisoire), en partenariat avec le musée archéologique départemental du Val-d’Oise à Guiry-en-Vexin, qui proposera en parallèle une exposition sur les techniques de construction et de décors des bâtiments publics et cultuels du territoire. Rappelons que ces deux musées exposent déjà des peintures murales du Val d’Oise, qu’il s’agisse de celles du Mont-de-Gif, à Arnouville, pour le premier, et du décor du temple de Genainville, pour le second.

Ainsi, comme à Strasbourg en 2012 et à Toulouse en 2014 – pour ne citer que les colloques les plus récents –, l’AFPMA cherche, grâce à la concomitance des manifestations, à valoriser les résultats de la recherche dans le domaine de la toichographologie tant auprès des spécialistes que des étudiants, du grand public et des scolaires.

Cette année encore seront abordés les divers thèmes qui structurent nos travaux :

- l’actualité de la recherche en France, et plus largement dans les provinces occidentales de l’Empire, Suisse, Allemagne, Espagne, Italie…, voire même au-delà, qui donne à voir un corpus sans cesse élargi grâce aux interventions d’archéologie préventive ou programmée ;

- des synthèses régionales ou thématiques ;

- la méthodologie dans tous les domaines : conservation-restauration, analyse des matériaux, acquisition et traitement de la documentation (bases de données, restitutions en 3D…) ;

- la reprise de dossiers anciens, les archives, l’historiographie de la peinture murale et plus largement du décor en contexte architectural ;

- et, enfin, l’iconographie.

Pour vous inscrire : AFPMA 2016 formulaire d’inscription

Pour consulter le programme : programme colloque AFPMA 2016

——-

 

VENDREDI 18 NOVEMBRE

 

8h45 – 9h30 Accueil des participants et inscriptions

 

9h30 Ouverture du colloque, discours d’accueil

 

Actualité de la recherche

9h50 – 10h10 Clotilde Allonsius et Claudine Allag : Beauvais, les fouilles de l’ancien palais épiscopal : entre tradition et originalité

10h15 – 10h35 Julien Boislève et Stéphane Venault : Stucs et peintures à Entrains-sur-Nohain (Nièvre)

 

10h40 Pause

 

11h05 – 11h25 Iris Pingeon : Saint-Bertrand-de-Comminges : redécouvertes

11h30- 11h50 Sabine Groetembril et Magalie Cave : Le décor du cryptoportique d’une domus à Durocortorum (Reims, rue Ponsardin)

11h55 – 12h05 Julien Boislève et Yoann Rabasté : Les décors peints du site des 72 rue Ponsardin / 13 rue Diderot à Reims (Marne)

 

12h10 – 14h00 Pause déjeuner

 

14h00 – 14h10 Alexandra Spühler : Les peintures des thermes publics de l’insula 29 à Avenches

14h15 – 14h25 Renate Thomas : Die Wand- und Deckenmalereien in der römischen villa von Schuld

14h30 – 14h50 Leonardo Sebastiani : Pittura frammentaria di età romana dallo scavo della Casa delle Bestie Ferite (Aquileia): gli intonaci delle UUSS 1940, 1950 e 1998

14h55 – 15h15 Monica Salvadori et Clelia Sbrolli : Le Terme del Sarno a Pompei (VIII, 2, 17), nuove indagini per la rilettura e la ricomposizione dei sistemi parietali

 

15h20 Pause

 

Iconographie

15h45 – 16h05 Baptiste Augris : Qui peuple les paysages pompéiens ?

16h10 – 16h30 Françoise Lecocq : Les premières peintures du phénix à Pompéi

16h35 – 16h45 Cyril Dumas : L’art prophylactique

 

16h50 Pause

 

17h00 Assemblée générale de l’AFPMA

18h00 Inauguration de l’exposition La Dolce villa : vivre à la romaine dans les campagnes du nord de la Gaule,

cocktail au musée Archéa

 

 

 

SAMEDI 19 NOVEMBRE

 

8h45 Accueil des participants

 

Études régionales et synhèses

9h00 – 9h20 Tomás Garciá Jorge : Limits and influences of Roman wall painting in Lusitania

9h25 – 9h45 Claude Vibert-Guigue : Un premier bilan sur les enduits antiques découverts en place, des boucles du Doubs, au pont de Vienne, en passant par la Bourgogne

9h50 – 10h10 Houmam Saad : La sculpture funéraire de Palmyre était-elle polychrome ?

10h15 – 10h35 Ségolène De Pontbriand et Pierre Leriche : Nouvelles peintures dans un temple de Zeus à Europos-Doura (Syrie)

 

10h40 – 11h00 Pause

 

Découvertes anciennes et reprises d’archives

11h00 – 11h20 Yves Dubois et Cindy Vaucher : Encore et toujours l’insula 8 d’Augusta Raurica (suite et fin) : agitations dionysiaques et voûtes mystérieuses

11h25 – 11h35 Raymond Sabrié : Peintures de la rue des Chaudronniers à Béziers (34)

11h40- 11h50 Luigi Gambaro et Giulia Salvo : Vivere a Ventimiglia: l’apparato decorativo della domus Libanore Rossi

11h55 – 12h05 Olivier Blin : Les fresques de la villa gallo-romaine de La Millière (Les Mesnuls, 78 Yvelines). État et devenir d’un dossier au parcours chaotique

 

12h10 Pause déjeuner

14h00 – 15h00

Session posters :

José Juan Cepeda Ocampo et Carolina Cortés Bárcena : Un conjunto de pinturas procedente del yacimiento de Camesa-Rebolledo (Cantabria)

Nicolas Delferrière : Existait-il une scène nilotique parmi le décor peint de la villa de Villars (commune de Biches, département de la Nièvre) ? À propos d’un texte et d’un dessin datant de 1841.

Nicolas Delferrière et Anne-Laure Edme : L’épitaphe du pictor de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire) : une inscription funéraire gallo-romaine méconnue

Stella Falzone, , Claudia Gioia, , Martina Marano, Paolo Tomassini : Des enduits « de seconde main » : les peintures fragmentaires oubliées dans les dépôts de Rome et Ostie

Jean-Pascal Jospin : Peinture murales romaines de Saint-Laurent de Grenoble

François Kleitz et Claudine Allag : Reprise d’étude d’un décor chartrain montrant le dieu Océan.

Marie Le Cornec, Aude Aussilloux-Correa, Maud Mulliez, Elsa Van-Eslande, Laurence de Viguerie et Arnaud Coutelas : Autour de la fresque antique : expérimentations et analyses physico-chimiques

Kristell Lemoine et G. Brkojewitsch : Présentation de deux ensembles d’enduit peint issus d’un quartier antique de Metz-Divodurum : la fouille de la rue Paille-Maille (2012)

Sara Lenzi, Susanna Bracci et Roberta Iannaccone : Paintings on marble from Pompeii and Herculaneum

 

Méthodologie, analyses, conservation-restauration

15h00 – 15h20 Lara Laken : How to Fill in the GAPS: Paintings from the Vermeulenstraat in Tongeren (Belgium)

15h25 – 15h45 Maud Mulliez, Aurélie Mounier Pascal Mora , Loïc Espinasse, François Daniel, Jean-François Bernard, Daniel Floréal , Alexandra Dardenay : La couleur des peintures murales antiques dans les restitutions 3D : observations, mesures et retranscriptions virtuelles

15h50 – 16h00 Rose Bigoni et Luc Megens : Résultats d’analyses sur un ensemble de matériel pigmentaire découvert à Metz (Moselle)

16h15 Conclusion du colloque

Pictor 4 : Les décors peints et stuqués dans la cité des Médiomatriques Ier-IIIe siècle p.C.

PICTOR4.indd

 

Les décors peints et stuqués dans la cité des Médiomatriques. Ier-IIIe siècle p.C. I. Metz-Divodurum.

HeckenbennerDominiqueMondyMagali (éd.)
Collection Pictor (4)
Bordeaux, 2014 – 270 p.   50 €

Cet ouvrage présente une première synthèse des résultats du programme de recherche sur “Les enduits peints gallo-romains sur les territoires des Leuques et des Médiomatriques” (Lorraine actuelle). Consacré à Metz-Divodurum, il regroupe les contributions de chercheurs appartenant à différentes institutions et services de l’archéologie. Il offre un corpus exhaustif de plusieurs ensembles d’enduits peints souvent inédits mis au jour dans le chef-lieu des Médiomatriques. Il prend en compte aussi bien le mobilier anciennement découvert que le plus récent prélevé lors d’opérations d’archéologie préventive durant ces trente dernières années.
Témoin précieux et exceptionnel des élévations des constructions antiques dont il ne reste plus que des traces ténues, les enduits peints s’intègrent dans une réflexion globale sur l’architecture et l’habitation antique.

L’ouvrage est composé d’un premier chapitre qui rappelle le contexte historique de l’antique Divodurum et permet de mieux appréhender son développement urbain, son statut économique et administratif du ier au ive siècle p.C.
Un second chapitre retrace l’histoire de la recherche à Metz, depuis l’époque où seuls les fragments décorés étaient ramassés jusqu’à l’essor d’une discipline, la toichographologie, qui met en pratique des méthodes de prélèvement et d’étude beaucoup plus poussées.
Les peintures sont présentées par site suivant un ordre chronologique. Leur étude, qui concerne à la fois les décors, les revers, l’architecture (les sols, les murs, les couvrements) et les mortiers, livre des données sur les techniques de mise en œuvre, sur la composition des parois et sur les répertoires décoratifs de la parure ornementale des habitations de Metz-Divodurum. L’ensemble permet finalement d’aborder, à l’échelle d’une localité, la question des programmes décoratifs, celle de l’origine et du développement de certains schémas du Ier au IIIe siècle, ainsi que celle de la caractérisation et la hiérarchisation des espaces dans l’habitation.

Sommaire : Pictor_4_sommaire

Bon de commande : pictor4-bon_de_commande

Pictor 3 : Peintures et stucs d’époque romaine. Révéler l’architecture par l’étude du décor.

pictor 3

Peintures et stucs d’époque romaine. Révéler l’architecture par l’étude du décor.

BoislèveJulienDardenayAlexandraMonierFlorence (éd.)
Collection Pictor (3)
Bordeaux, 2014 – 350 p.   45 €

Ce troisième volume de la collection Pictor publie les Actes du 26e colloque de l’AFPMA (Association Française pour la Peinture Murale Antique) tenu à Strasbourg en 2012. Il nous emmène à travers les siècles, de la Tène ancienne jusqu’au iiie siècle p.C., dans des bâtiments aussi variés que les sanctuaires de Mandeure ou de Clermont-Ferrand, la nécropole de Cumes, la caserne de la légion en poste à Strasbourg, et, plus habituels, les habitats avec les villae de Selongey, de Verneuil-en-Halatte ou de Sauchy-Lestrées et une multitude de domus à Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Narbonne, Reims et Soissons. Plusieurs études sur des enduits pré-romains montrent l’attention particulière portée désormais à des vestiges souvent ténus, premiers témoins de décors fort mal connus en Gaule, posant ainsi les bases d’une vaste recherche qui reste à mener.

Au-delà des analyses de site, la réflexion porte sur les pratiques de la toichographologie, aussi bien en matière de fouille, d’étude ou de restauration. Lors de ce colloque trois axes ont retenu l’attention. Le premier pose le problème de la révision de la terminologie descriptive. Le vocabulaire s’est frotté à l’usage et au temps, mettant en lumière aussi bien des réussites que des évolutions ou, à l’inverse, certains termes inadaptés que la pratique a d’elle-même abandonnés. En parallèle, une réflexion est également menée sur la question des “restitutions”, “reconstitution” et “évocation”. Enfin, bien que tournées principalement vers les recherches sur le territoire national, les rencontres de l’AFPMA sont toujours ouvertes à quelques horizons plus lointains. Ce 26e colloque a donc tout naturellement tourné le regard au-delà des frontières, vers le Luxembourg, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie.

pictor3-bon_de_commande_et_sommaire